ESVD football vétéran : site officiel du club de foot de LA VILLE AUX DAMES - footeo

Tours FC - Saint-Étienne : 3-5 (a.p.)

22 janvier 2015 - 09:03

Tours FC - Saint-Étienne : 3-5 (a.p.) Au terme d’un match énorme, les Tourangeaux ont lâché prise après l’expulsion de Kouakou durant la prolongation…

Coeurs bleus et verts de rage 10<sup>e</sup> minute : sur un coup franc de Bergougnoux, Schwechlen est à la lutte, mais c'est Sall (gauche) qui marque contre son camp. - 10&lt;sup&gt;e&lt;/sup&gt; minute : sur un coup franc de Bergougnoux, Schwechlen est à la lutte, mais c'est Sall (gauche) qui marque contre son camp. - (Photos cor. NR, Ludovic Dupraz)10<sup>e</sup> minute : sur un coup franc de Bergougnoux, Schwechlen est à la lutte, mais c'est Sall (gauche) qui marque contre son camp. - (Photos cor. NR, Ludovic Dupraz)  10e minute : sur un coup franc de Bergougnoux, Schwechlen est à la lutte, mais c'est Sall (gauche) qui marque contre son camp. - (Photos cor. NR, Ludovic Dupraz)

Tours FC - Saint-Étienne : 3-5 (a.p.) Au terme d’un match énorme, les Tourangeaux ont lâché prise après l’expulsion de Kouakou durant la prolongation…

 Bleu, vert, rouge… On a presque vu toutes les couleurs, hier soir à la Vallée du Cher. On est passé, aussi, par toutes les couleurs…

C'est ainsi qu'on se souviendra dans quelques années de ce 16e de finale de Coupe de France. Car ce TFC - Saint-Étienne est bien entré dans la légende du club ciel et noir. Mais, il ira rejoindre les TFC - Lyon ou TFC - Guingamp – pour ne parler que de l'ère moderne – au rayon des matchs épiques, au terme desquels les Tourangeaux ont été éliminés avec les honneurs et les regrets.
Bleu… de plaisir devant ce stade de la Vallée du Cher plein à craquer, qui a vibré durant les 120 minutes d'une partie folle, rythmée, au scénario improbable et magnifique.
Bleu… de chauffe, comme celui enfilé par des Tourangeaux épatants dans l'envie et dans le combat. Ils ont certes essayé de jouer, comme à leur habitude. Ils l'ont même bien fait par séquences. Mais ils savaient aussi que pour envisager l'exploit, il leur fallait surtout être exacts au rendez-vous dans l'organisation, l'engagement, la rigueur. Être le plus solides et solidaires possible.
Cela a parfois tangué, et c'est bien normal face à l'une des meilleures formations de L1, mais dans le sillage d'un Bergougnoux version Ligue des champions, d'un Belkebla infatigable ratisseur de ballon, d'un Cillard appliqué, d'un Schwechlen omniprésent, c'est tout un groupe qui a répondu présent.
Un état d'esprit impeccable qui a permis au TFC d'ouvrir le score alors qu'il n'était pas maître du ballon (1-0, 10e). Une âme qui lui a ensuite permis de repousser l'échéance lorsque l'ASSE s'est faite plus pressante. Certes, les hommes d'Alexandre Dujeux ont eu, parfois, un brin de réussite : sur le CSC de Sall donc et puis sur les tentatives stéphanoises repoussées par les montants. Mais il y avait surtout de l'abnégation et du talent dans le camp tourangeau.
Car le bleu a, aussi, été… éclatant. En point d'orgue, on pense à cette frappe énorme de puissance et de précision d'Adnane

 

Le rouge injuste infligé à Kouakou

Ce " coup de canon " sublime qui s'est écrasé dans la lucarne stéphanoise et qui a remis le TFC sur les rails alors qu'à 1-3, on pensait l'affaire pliée (2-3, 75e). Et puis, il y a eu cette Panenka d'un Bergougnoux culotté comme jamais lorsqu'il s'est agi d'aller défier, sur le penalty égalisateur, l'imposant Ruffier (3-3, 80e).
Oui, là, on avait le souffle définitivement coupé. En un petit quart d'heure, le match venait de basculer dans une autre dimension.
Un petit quart d'heure d'anthologie en seconde période lancé par les… Verts. Assez pâles jusqu'alors, empruntés et maladroits dans les derniers gestes, les Stéphanois avaient placé à l'heure de jeu un terrible coup d'accélérateur – par l'intermédiaire de Mollo, décisif sur les trois actions. On se disait alors que " Sainté " venait d'imposer sa supériorité, comme un " gros " un peu bousculé finit souvent par le faire. C'était donc avant de revirer bleu de plaisir…
Et puis, M. Rainville a vu… rouge, expulsant injustement Kouakou en début de prolongation. Une décision scandaleuse et lourde de conséquence pour des Tourangeaux qui semblaient avoir, à cet instant, la qualification à portée de mains. Une décision bienvenue pour des Stéphanois froidement réalistes (3-5).
Oui, cette soirée de foot a été belle à en donner le cœur bleu. Mais, il y avait, aussi, de quoi être vert de rage…

le film du match

5e. Saint-Étienne s'offre la première opportunité. Un ballon repoussé parvient à Clément. Le milieu stéphanois frappe en première intention. Non cadré.
10e. Tours ouvre le score ! Bergougnoux centre dans la surface vers Schwechlen, un peu court. C'est finalement le Stéphanois Sall, surpris, qui trompe Ruffier, pris au dépourvu. 1-0 
18e. Le TFC est au rendez-vous. Kouakou provoque Clément dans la surface. Le petit pont du Tourangeau est impeccable et l'intervention du Stéphanois n'est pas innocente, mais le plongeon exagéré de l'attaquant a sans doute rebuté M. Rainville à siffler le penalty…
23e. Les Verts pressent. A la suite d'une confusion, Saint-Maximin tente un tir qui se mue en centre pour Van Wolfswinkel. Seul face au but vide, l'attaquant trouve… la transversale.
64e. Égalisation des Verts ! L'omniprésent Mollo décoche un tir canon que Kamara ne peut que repousser sur son montant. Le cuir ricoche et trouve le front de Monnet-Paquet, opportuniste au second poteau. 1-1 
71e. Le TFC est en souffrance. Mollo profite du bon appel de Van Wolfswinkel pour lui glisser le ballon. Le Néerlandais fait mouche. 1-2 
73e. La défense tourangelle craque et Van Wolfswinkel signe un doublé, bien aidé par une offrande de… Mollo. 1-3 
75e. Exceptionnel but d'Adnane ! Renvoyé par la défense des Verts, le cuir est repris d'un tir lumineux en pleine course par le buteur maison. Poteau rentrant. Un vrai bijou.2-3 
78e et 80e. La Vallée du Cher s'embrase lorsque Brison commet la faute sur Schwechlen dans la surface. Penalty pour le TFC, transformé par Bergougnoux – royal hier – d'une Panenka croisée aussi géniale que culottée. Fou, fou, fou ! 3-3 
102e. Tours évolue à 10 suite à l'expulsion sévère de Kouakou après un pied haut sur Brison.
105e. Les Verts prennent l'ascendant. Le corner de Mollo trouve le crâne de Baysse qui tombe sur une manchette de classe de Kamara. Erding suit et son coup de tête file au fond des filets. 3-4 
118e. Saint-Étienne plie le match avec un dernier but de Monnet-Paquet, bien inspiré au moment de se jeter sur la remise de la tête de Baysse. 3-5

Commentaires

Staff
laurent cognard
laurent cognard 23 janvier 2015 08:53

Les verts sont toujours les plus forts

CALENDRIER ESVD VÉTÉRANS 2016/2017

Le calendrier des vétérans de la saison 2017/2018 est disponible.

Page d'accueil : Club >> documents et calendrier 2017/2018.

 

QR code :ESVD vétérans